J’imagine que votre réponse est non.  Demandez-vous qu’est-ce que vous déléguez, et est-ce que vous pourriez déléguer davantage ?  La réponse sera probablement oui.

Déléguer permet beaucoup de choses, comme avoir plus de temps pour les tâches à faire selon votre rôle, donc accomplir votre rôle et améliorer votre leadership.  De plus, déléguer permet de développer le potentiel et les compétences de vos employés, de les motiver.

Mais attention, déléguer ce n’est pas se débarrasser des tâches indésirables, ou donner un ordre ou encore pire, laisser-faire pour refaire ensuite. Déléguer prend du « lâcher-prise ».  Il faut que vous acceptiez de ne pas pouvoir tout faire, de confier des responsabilités et du pouvoir à quelqu’un d’autre.

Mais pourquoi on ne délègue pas ?  Pour de bonnes et de mauvaises raisons.

  • On n’a pas les effectifs.
  • Les gens n’ont pas les compétences requises.
  • C’est plus long à expliquer qu’à faire.
  • On veut garder le contrôle.
  • On veut que les choses soient bien faites.
  • On veut que les choses soient faites à notre façon.
  • On se sent indispensable.

Déléguer c’est accepter que les choses ne soient pas faites de la façon qu’on les ferait. Et après!  Tant que c’est fait, c’est le résultat qui compte, pas le chemin pour y arriver.  On revient au fameux « lâcher-prise ».

Alors comment bien déléguer?

  • Identifier les bonnes tâches à déléguer.
  • Identifier le contexte.
  • Choisir la bonne personne.
  • Faire un bon transfert d’information.
  • Clarifier les attentes, les délais, les objectifs, les résultats attendus.
  • Avoir une bonne communication.
  • Faire un suivi adéquat selon la personne et le contexte.
  • Bien supporter la personne au besoin.
  • Donnez du feedback constructif et positif.
  • Laisser la latitude du comment.
  • Accepter les erreurs! La personne apprend c’est important.

Alors, allez-y, déléguez!  Vous aurez plus de temps pour faire votre rôle.

Si vous avez besoin d’aide, contactez-nous!