Du nouveau dans mon blogue ! Le point de vue d’une employée.

Vous aurez dans le présent article et dans certains des prochains, la version d’une employée à propos de différents sujets de gestion. Ma collaboratrice se nomme Sophie, je la laisse se présenter dans les prochaines lignes.

Notre but est de vous donner la perception des employés à propos de différentes réalités en entreprise et ainsi vous montrer les choses du point de vue d’une employée au lieu du point de vue de la coach et gestionnaire.

Nous vivons aujourd’hui une pénurie de main-d’œuvre sans précédent,
en plus de la nouvelle réalité de travail à distance, du fort roulement de personnel, de la hausse des salaires à cause de la compétition à l’embauche, etc.

Avec toutes ces difficultés, plusieurs de mes clients n’ont pas d’autres choix que de limiter leur croissance, car ils n’ont pas les gens pour y arriver. C’est bien dommage, car il y a des solutions! Avoir d’excellents gestionnaires est une des premières options. Savez-vous que 70 à 80 % des gens n’aiment pas leur emploi (statistique mondiale) ! Et que la majorité des départs sont dus à un mauvais patron. Bien sûr les gens qui quittent votre entreprise ne vous le diront peut-être pas directement, car ça prend beaucoup de courage pour le faire. Ils vont vous donner d’autres raisons comme un meilleur salaire ailleurs.

Alors voici la réalité d’une employée et de l’impact d’une mauvaise gestion. Bonne lecture !

Vu d’un autre angle : le gestionnaire-pompier
Bonjour à vous, chers lecteurs. Je me présente : Sophie Desrosiers, adjointe dans une entreprise du domaine de la construction et ancienne collègue de Liza Saulnier, co-fondatrice de Groupe Conseil Bernier Saulnier. J’ai plus d’une vingtaine d’années d’expérience sur le marché du travail et j’ai eu la chance de travailler dans plusieurs entreprises de domaines très différents l’un de l’autre.

Je vous propose aujourd’hui de voir les situations vécues par les entrepreneurs et les gestionnaires de tous les niveaux d’un autre angle : celui de l’employé. Un point de vue différent, mais tout de même très pertinent sur des situations qui arrivent dans plusieurs milieux de travail.

Comme je le disais précédemment, j’ai eu la chance de travailler dans plusieurs domaines, où j’ai pu y rencontrer différents types de gestionnaires. Aujourd’hui je vous présente le gestionnaire-pompier. Le gestionnaire-pompier, c’est celui qui n’a jamais le temps de faire son travail, car il est constamment en train d’éteindre des feux. Toujours dans l’urgence, toujours en train d’essayer de rescaper une situation.

Bien évidemment, ce type de gestionnaire n’a jamais le temps de faire des améliorations qui pourraient régler plusieurs des problèmes qui occasionnent des feux. Ce type de gestionnaire n’est souvent pas disponible pour ses employés, il est stressé et peut-être brusque par moment.

Imaginez l’impact d’un tel gestionnaire sur le moral de ses troupes, sur le niveau d’engagement de ses employés ou même sur la rentabilité de l’entreprise! Croyez-vous que les employés vont vouloir procéder à des changements proposés par ce gestionnaire-là? Du point de vue de l’employé… il risque d’y avoir une très grande résistance au changement. Il est même possible qu’un projet d’amélioration chapeauté par ce gestionnaire se termine en un échec.

Comment remédier à cette situation, tout en maintenant la production qui est attendue par les dirigeants? Et si quelqu’un pouvait l’aider à faire le bon diagnostic pour améliorer la situation? Peut-être qu’il y a quelqu’un déjà dans l’entreprise qui pourrait prendre ce rôle et finir par améliorer la situation. Cette personne pourra, en plus de sa charge de travail, essayer avec notre gestionnaire-pompier à améliorer les processus et diminuer les feux. Mais pourquoi ne pas faire affaire avec des professionnels?

Groupe Conseil Bernier Saulnier est justement spécialiste en formation et coaching sur les principes de gestion et d’amélioration continue. Ils peuvent offrir à notre cher gestionnaire-pompier des services de coaching pour l’amener à un autre niveau. S’il n’y a plus de feux à gérer, notre gestionnaire-pompier redevient un gestionnaire tout court. Il pourra enfin faire le travail pour lequel il a été engagé, redevenir le leader dans son équipe.

Imaginez notre équipe d’employés désabusés du début qui voient un professionnel utiliser des techniques et méthodes reconnues pour faire des changements concrets. Ce professionnel pourra supporter le gestionnaire durant le processus d’amélioration, et du même coup supporter l’équipe dans son ensemble.

Me croyez-vous si je vous dis que la perception des employés face à leur gestionnaire à la suite de la venue de ce professionnel sera grandement améliorée? Qu’il s’agisse de coaching ou de transformation d’entreprise, n’hésitez pas à faire le bon choix : celui de choisir un professionnel.
Sophie.

Si vous voulez vous dépasser et exceller dans votre rôle de leadership et obtenir plus de vos équipes, contactez-moi.
À bientôt, Liza.

Vous aimez cet article?

Share on linkedin
Partager sur Linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to Top